• Chantal Maurencia

Trash the dress

Mis à jour : 7 avr. 2019

(en français, littéralement, « bousille la robe »)




Selon The New York Times, c'est le photographe de Las Vegas, John Michael Cooper, qui a lancé la mode du « trash the dress », et ceci dès 2012. D'après ce photographe , c'est la lassitude qu'il éprouvait à faire toujours les mêmes ennuyeuses photos de mariage qui l'a amené à persuader certaines de ses clientes de poser après leur mariage dans un environnement à la fois excentrique et crasseux.

Après tout, ajoute-t-il, « dans la photographie de mode, on place souvent des gens réellement très beaux dans un environnement très laid ; et c'est cette technique que j'applique au mariage ».

Cependant, l'idée de détruire symboliquement sa robe de mariée avait déjà été utilisée par Hollywood dès octobre 1998 dans la série télévisée Sunset Beach , où le personnage de Meg Cummings se précipite dans l'océan dans sa robe de mariée, après que son mariage a été interrompu

Que votre mariage ait eu lieu la veille ou il y a un mois ou encore il y a un an, cette séance se passe hors du jour du mariage et se déroule un peu comme une séance photo de type mode mettant en contraste les mariés habillés comme le jour de leur mariage et un décors souvent décalé qui rend les photos originales.


Tout est possible. La séance photo peut avoir lieu dans une forêt, près de la mer ou encore dans la rue ou dans une fontaine d'eau.


En tant que photographe de mariage en Normandie depuis quelques années, je serai là pour préparer la séance avec vous et réaliser les photos dont vous rêvez!




L'important est de garder un souvenir mémorable et qui sors vraiment de l'ordinaire! Et après un petit tour au pressing, ni vu, ni connu!


Et vous? Vous êtes prêts à sauter le pas?



A très bientôt devant mon objectif!

  • Chantal Maurencia Photographie
  • Chantal Maurencia Photographie

© Chantal Maurencia Photographie Siret: 79440178600023

Les photographies utilisées dans ce site font l'objet de droits réservés.

Elles ne peuvent pas être utilisées ou dupliquées sans l'autorisation écrite de Chantal Maurencia